La revanche des “cancres”

Publié par Anne-Marie Blessig le

Et toujours les mêmes points communs, une blessure  et quelqu’un de bienveillant qui donne de l’espoir. “Des profs m’ont assassiné et d’autres m’ont sauvé”,  dit l’acteur Bernard Campan, les larmes aux yeux. Ce chef d’entreprise ex-cancre évoque son maître tailleur de pierre qui lui disait. “Si chacun pouvait faire de sa vie une œuvre”. Thierry Marx rend hommage aux  compagnons du devoir qui lui ont donné du temps et de la confiance.

Un film qui donne de l’espoir.

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *