Entretiens d’admission Parcoursup

Coaching scolaire & formation

Entretiens d’admission Parcoursup

17 avril 2018 Actualités 0
entretien d'admission Parcoursup

Réussir ses entretiens d’admission

Voilà les premiers e-mails sont arrivés, des écoles vous proposent un entretien d’admission. Comment vous y préparer ?

Vous avez franchi une première étape, votre dossier a été sélectionné, et vous êtes convié à montrer votre motivation et votre aptitude à suivre une formation lors d’un entretien d’admission.
Parcoursup main tendueNe soyez pas effrayé par la concurrence, même si on vous a dit qu’elle sera rude et que les places seront chères. Vous partez à égalité avec les autres.
Il va falloir convaincre un sélectionneur, voire un groupe d’examinateurs, que vous avez le bon profil pour rejoindre cet établissement à la rentrée. Montrez votre motivation, souriez, et faites-leur comprendre que vous adhérez à la dynamique de l’école. Encore faut-il la connaître ? Prenez la peine de lire la plaquette de présentation et de visiter le site internet avant l’entretien.
Mémorisez quelques matières de la filière que vous briguez et les grandes lignes de l’histoire de l’école. Tâchez d’en comprendre la singularité par rapport à ses concurrentes.

À quelles questions aurez-vous à répondre ?

L’enjeu est évidemment d’évaluer votre motivation mais aussi votre niveau, votre culture générale et votre capacité à correspondre aux attentes de l’école.
Une des premières questions concernera votre motivation.
« Pourquoi souhaitez intégrer notre école ? » est un grand classique.
Viendront peut-être des questions sur votre projet professionnel, pour voir si vous en avez un.

  • « Quel métier souhaitez-vous exercer ? »
  • « Dans cinq ans que pensez-vous faire ? »

L’entretien portera aussi sur vous-même. Il vous sera sans doute demandé de vous présenter succinctement.

  • « Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ? »
  • « Résumez-nous votre parcours ? ».

Vous êtes en terminale, les examinateurs n’attendent pas que vous ayez un cv à rallonge. Mais vous pouvez à ce stade mettre en avant des expériences qui vous ont plu à l’école ou en dehors de l’école.

Pour en savoir plus sur votre personnalité vous pourrez avoir à répondre à des questions comme :

  • « Quelles sont vos plus grandes réussites ? »
  • « Quelles sont vos plus grandes qualités ? » Un grand classique, aussi.

Des questions plus spécifiques peuvent évidemment être posées pour évaluer vos connaissances. Ce n’est pas systématique. Ne soyez pas inquiet, elles porteront sur le programme étudié en terminale.
On pourra vous demander si vous avez des expériences liées au domaine que vous souhaitez étudier. Si vous voulez intégrer une école d’horticulture, il est probable que l’on vous questionnera sur ce sujet.

Comment vous préparer ?

Si vous en avez la possibilité consultez les anciens élèves, attention toutefois à ne pas vous laisser piéger par une certaine habitude des anciens à exagérer la difficulté. C’est de bonne guerre.
La plaquette de l’école et le site vous livreront quantité de renseignements. Ne pas les explorer serait une erreur. C’est le minimum que les examinateurs attendent de vous. Si vous avez été aux portes ouvertes, réactivez vos souvenirs. Cherchez à cerner la différence et les atouts de cette école par rapport à ses concurrentes. Comprenez sa philosophie et les valeurs qu’elle met en avant.
Passez en revue le programme pédagogique et trouvez ce qu’il vous inspire.
Si cette école se situe dans une ville que vous ne connaissez absolument pas, prenez cinq minutes pour en apprendre un peu plus et réfléchissez à l’organisation que vous mettrez en place si vous êtes admis.
Si vous avez un profil très atypique, préparez une explication pour mettre en évidence le lien qui vous relie à l’école. Les parcours chaotiques ne témoignent pas nécessairement d’une instabilité, ils prouvent aussi une grande curiosité et une adaptabilité sans failles !

Comment vous habiller ?

Choisissez une tenue dans laquelle vous êtes à l’aise et qui correspond cependant au code vestimentaire de l’école que vous briguez.
Sans tomber dans les clichés, un entretien d’admission pour une école de commerce ne s’aborde pas de la même façon que pour une école d’art.
N’en faites pas trop mais n’en faites pas assez non plus. Juste ce qu’il faut.
Cet entretien va vous demander de l’énergie, évitez d’avoir à la dépenser pour supporter une tenue qui ne vous ressemble pas. Cependant si l’école attache une importance à une tenue classique où la cravate est exigée pour les hommes et le tailleur pour les femmes, ce serait prendre un grand risque de ne pas vous conformer à cette exigence. Vous pourriez légitimement vous interroger sur votre envie d’intégrer cette école si cette concession vestimentaire vous coûte trop.

Opération sourire

Vous devrez votre admission non seulement à vos réponses mais aussi à votre façon d’être. Évidemment respectez les codes de la politesse, en premier lieu la ponctualité.
L’entretien est une opération de communication et de séduction. Ce ne sont pas les mots qui comptent le plus. Le verbal, les mots donc, ne représente que 30 % de l’impression que vous ferez ; le reste reposera sur votre attitude, sur vos mimiques, votre sourire et votre façon de prononcer ces mots-là.
Si vous êtes questionné par un groupe de personnes, veillez à regarder chacune d’elles. Regardez-les dans les yeux sans insistance. Évitez de baisser la tête.
Vous serez vraisemblablement assis, conservez une stature tonique, la colonne vertébrale bien dépliée vers le haut, le dos droit. Évitez de gesticuler sans arrêt. Il va sans dire qu’un candidat avachi, qui garde ses mains dans les poches, ne sera pas des plus convaincant.
Les recruteurs donneront leur chance à des personnes qui témoignent d’une vraie énergie. Cela se traduit par exemple par la poignée de main finale qui vous sera peut-être proposée.
« En avant, calme et droit », comme disent les cavaliers. « Positif, dynamique et souriant », en version candidat.

Préparez-vous

Répétez votre présentation, entraînez-vous chez vous auprès de vos parents, de vos copains. Apprenez à expliquer votre parcours, résumez les étapes les plus importantes, relevez quelques événements saillants dans votre parcours. Soyez clair et concis, n’embarquez pas votre examinateur dans un tunnel qui le mettra mal à l’aise. Cette présentation n’excédera pas une minute.
À titre d’exemple, voici un schéma de présentation rapide.

  • Je m’appelle […]
  • Je viens de […],
  • Je suis en terminale (filière + option). J’aime particulièrement […].
  • En dehors de l’école, je pratique […], je suis […], je m’intéresse […].
  • Je rêve de devenir […] parce que […], c’est pourquoi j’ai postulé pour intégrer votre école.

Si vous avez particulièrement aimé un stage, ou un événement dans votre parcours scolaire, faites-le savoir.
Il ne sert à rien à s’inventer un glorieux passé. Restez-vous même, c’est déjà très bien.

« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris. » Oscar Wilde

Gérer votre stress

Le stress est une réaction de votre organisme qui se prépare à relever le défi. L’impression désagréable qu’il induit disparaîtra dès que l’entretien commencera. Patience, donc !
Toutefois, s’il est trop envahissant, s’il vous fait perdre vos moyens, tentez de le faire baisser, par des exercices de respiration. Avant l’entretien, respirez profondément en gonflant le ventre. Pratiquez par exemple la respiration carrée. Inspirez en comptant jusqu’à quatre ; bloquez votre respiration et restez en apnée pendant quatre secondes ; expirez pendant quatre secondes ; deuxième apnée pendant quatre secondes. Recommencez ce cycle quatre fois. Cet exercice inspiré de la sophrologie vous apaisera et fera baisser votre niveau de stress.
Pour lutter contre un stress excessif, oubliez toutes ces galéjades, tous ces trucs idiots qui suggèrent d’imaginer les examinateurs dans des positions farfelues et dégradantes, cela ne marche pas. Au contraire cela va vous déstabiliser.
Trouvez en vous une image ressource, un endroit que vous aimez bien et pensez-y !

Si vous craignez d’être tétanisé par la peur et le trac, ayez en tête que le mieux sera de l’avouer. Cela fera baisser instantanément votre niveau de stress.
Le stress accélère généralement le débit, veillez à ralentir votre diction. Il faut avoir la sensation de parler un peu trop lentement. Ce débit-là donne l’impression d’avoir en face de soi une personne posée et réfléchie, ce qui va dans le sens de votre intégration. Toutefois ne tombez pas dans le piège de la monotonie. Soyez à l’écoute de votre examinateur ou du jury, ne vous précipitez pas pour répondre. N’ayez pas peur du silence, prenez le temps de réfléchir si vous en avez besoin.

Juste avant d’entrer pensez à vos pieds qui vous supportent indéfectiblement depuis tant d’années. Pensez au sol juste en dessous. Cela vous décentrera de l’angoisse.
Et n’oubliez pas que vous faites aux examinateurs le cadeau de votre candidature.
Et maintenant souriez ! C’est à vous de jouer !

Questions possibles

  • Présentez-vous ?
  • Résumez-nous votre parcours ?
  • Qu’avez-vous préféré au cours de vos études ?
  • Pourquoi souhaitez-vous intégrer notre école ?
  • Que savez-vous de notre école ?
  • Où vous voyez-vous dans cinq ans ?
  • Quel métier comptez-vous exercer ?
  • (En cas de réorientation) pourquoi souhaitez-vous changer d’orientation ?
  • Quel est votre niveau d’anglais ?

Questions diverses pour tester vos compétences relationnelles et votre connaissance de l’école

(pot-pourri de questions classiques ou plus farfelues)

  • Combien coûte la scolarité dans notre école ?
  • Combien gagne-t-on en moyenne en sortant de notre école ?
  • Pourquoi cette école plutôt qu’une autre ?
  • Pourquoi vous sentez-vous le(la) meilleur(e) pour réussir ?
  • Qu’est-ce qui pourrait nous convaincre de vous accepter dans notre école ?
  • Comment préférez-vous apprendre ?
  • Qu’est ce qui vous motive ?
  • Comment vous êtes-vous renseigné sur nous ?
  • Avez-vous rencontré des professionnels qui exercent le métier que vous voulez faire ?
  • Parlez-nous d’une situation où vous avez fait preuve de persévérance ? Pourquoi ?
  • Comment réagissez-vous à l’échec ?
  • Qu’est-ce qui caractérise un échec selon vous?
  • Savez-vous combien de fois par jour les aiguilles d’une montre se chevauchent-elles ?
  • Quel ustensile de cuisine seriez-vous ?
  • Quelle est votre idée la plus géniale ?
  • Quelles sont les personnes avec lesquelles vous avez eu le plus de plaisir à travailler ?
  • Quel super héros êtes-vous ?
  • Cela fait cinq fois dans la journée que des personnes vous posent la même question, comment réagissez-vous ?
  • Comment détendez-vous l’atmosphère en cas de tension ?
  • Quel est le voyage qui vous a le plus marqué ? Pourquoi ?
  • Quels sont les grands traits de votre personnalité ?
  • Quelle est votre principale qualité/ principal défaut ?
  • Quelle qualité aimeriez-vous avoir ?
  • Si vous n’êtes pas pris que ferez-vous ?

Attention !

La dernière question qui pourrait vous être posée :

  • Avez-vous des questions à poser au jury ?

Il serait bien vu que vous en ayez une.

Anne-Marie Blessig
Coach scolaire

Pour me contacter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.