Pratiques narratives sous les arbres

Coaching à l’air libre

« L’homme comme l’arbre est un être où des forces confuses viennent se tenir debout . »

Gaston Bachelard

Et si vous confiez à votre sens de l’observation, à vos sens et à votre intuition le soin de reconstruire une autre histoire de vie, de bâtir votre projet scolaire ou professionnel, ou de trouver une solution à une difficulté ? Vivez cette expérience de pleine nature. Ouvrez vos yeux, laissez vos sens vous parler, suivez votre intuition. Accueillez ces informations, et élaborez votre programme de réussite ou de résolution, puis reconnectez-vous à ce qui fait sens pour vous.

Promenons-nous dans les bois pour voir si la clé ne s’y trouve pas !

visuel parcJe vous propose de mener votre séance de coaching en plein air, au Jardin tropical à Nogent-sur-Marne, à l’Arboretum du bois de Vincennes, au Jardin des plantes à Paris*. Je me sers des métaphores qu’offre cet environnement pour mener mon questionnement et faire émerger chez mes coachés des solutions.

Avez-vous l’âme d’un aventurier ? Vous laisserez-vous tenter par cette séance individuelle d’une heure trente dans un jardin botanique ?

Contre-pied à l’hyperconnexion numérique, ce coaching à l’air libre offre par exemple un espace d’expression aux jeunes qui souffrent d’addiction aux jeux vidéo. Il est également particulièrement adapté aux décrocheurs scolaires qui apprécieront un accompagnement hors les murs. Les adultes en reconversion y trouveront des pistes validées par leur ressenti.

Les vertus de l’observation

Outre le questionnement, ce coaching s’appuie aussi sur l’observation de la nature.

  • L’observation des plantes urbaines pour améliorer sa perception et favoriser sa concentration en vue de consolider sa méthode d’apprentissage. Le but est  de dépasser ses difficultés scolaires et de se déconnecter d’un monde numérique trop envahissant.
  • L’observation de la nature pour mieux la comprendre et mieux se comprendre puis transposer ses aptitudes nouvelles au monde scolaire ou professionnel.
  • Développer son potentiel en observant les plantes qui nous entourent, puis s’interroger sur sa propre responsabilité face à leur épanouissement.
  • Instaurer une nouvelle relation au temps, dissocié de l’addiction à l’immédiateté, ainsi apprendre à ralentir et à apprécier d’autres rythmes.

* Pourquoi ces endroits-là ?

J’apprécie particulièrement les jardins botaniques parce que les plantes y sont en général identifiées. Dans un accompagnement scolaire, la notion du savoir et de l’apprentissage est centrale. Son utilité est parfois remise en cause par mes jeunes coachés. Pouvoir nommer les plantes, trouver une réponse à une question fait écho à cette interrogation. Besoin de savoir… Un point de raccrochage pour les décrocheurs ou pour tous ceux qui éprouvent des difficultés scolaires.

Questions fréquentes

Question : Et s’il pleut ?

Réponse : Il pleuvra. La pluie sera vécue comme un aléa, une difficulté à surmonter ou une occasion d’apprécier sa résistance à un désagrément.

Pour prendre rendez-vous.